Voyage humanitaire à Madagascar 2015

Vacances de printemps 2015 : vingt élèves et étudiants de CARCADO,  accompagnés de quatre professeurs, s’envolent pour  Madagascar et poursuivre ainsi les liens créés au travers de l’association TSINJO et des précédents voyages.

Nous voilà enfin arrivés à Antananarive après plusieurs mois de préparation !

Tout le groupe montre son enthousiasme dès la 1ère prise de contact … mais laissons la parole aux élèves qui sont les principaux acteurs de ce partenariat.

«  Nous avions déjà entendu parler de ces échanges avec l’école de travailleurs sociaux (de la congrégation des filles du cœur de Marie) et souhaitions nous aussi faire la même expérience :

  • Aller à la rencontre d’un peuple avec ses coutumes et un mode de vie différent du notre.
  • Faire une expérience de vécu de groupe dans des conditions difficiles.
  • Se sentir utile en apportant une aide matérielle (jeux, vêtements, livres, médicaments, microscopes…)

Nous avons été très touchés par les différentes rencontres que nous avons pu avoir avec :

  • Les enfants rencontrés dans des orphelinats, à la ludothèque.
  • Les femmes et leurs familles qui nous ont remerciés par des danses  et des chants magnifiques.
  • Les étudiants de l’école ISTS (école supérieure des travailleurs sociaux) qui nous encadraient et ont tout mis en œuvre pour répondre à nos attentes et avec lesquels nous avons noué des liens d’amitié.
  • Avec la population en général, très accueillante et généreuse,  vivant dans un pays magnifique, touchée par notre intérêt et ce, malgré leurs conditions de vie.

Ces 15 jours intenses et très émouvants ont été pour nous une prise de conscience de la misère dans laquelle vit cette population (90% vivent avec moins de 2 euros par jour) et nous ont fait paraitre dérisoires nos petits tracas quotidiens.

Nous pensons très important que cette expérience puisse se reproduire et de continuer à se mobiliser au lycée en poursuivant les actions entreprises (marché de Noël, vente de gâteaux...) afin que TSINJO continue à envoyer de l’argent pour le micro- crédit, le fonctionnement de la ludothèque ... »

Annick MALHERBE et l’équipe « Mada »