Musée de la Police

Visite des élèves de 3PP au Musée de la Police

 

Le musée de la préfecture de police accueille un nouvel espace d’exposition, « La police à travers le temps et les yeux d’enfants », mettant en avant la créativité des élèves des écoles environnantes.

L’idée : donner aux enfants la possibilité de visiter le musée mais également celle d’en devenir acteur en glissant du statut de visiteur à celui d’artiste !
C’est ainsi que des élèves de CM2 de l’école Brossolette, de 5e du collège Henri IV et de 3e du Lycée Professionnel Carcado Saisseval ont découvert les lieux, au travers d’une visite riche en anecdotes frissonnantes et en objets surprenants.

Encadrés par leurs professeurs et aiguillés par les policiers de la MPC, ils ont ensuite pu laisser libre court à leur imagination et ont produit, à leur retour en classe, des dessins, des frises illustrées et des textes (poèmes, récits, fables et même pièces de théâtre!).

Leurs créations originales et leur regard singulier sur l’histoire de la police sont à découvrir dès maintenant au musée de la préfecture de police. Régulièrement renouvelée, l’exposition « la police à travers le temps et les yeux d’enfants » n’a pas fini de vous étonner !


Le Gardien de la Paix CM

 

 

 

Scène de crime

Je m’appelle Paul FANA, j’ai 25 ans, je suis médecin légiste.

Il est 2h00 du matin. Je sors de mon lit car j’entends mon téléphone sonner. Je vais répondre et j’entends une voix me disant : « c’est le commissariat, on vous attend au 20 rue Montmartre, Paris. Il y a eu un crime ».

J’arrive 20 minutes après. Les policiers m’attendent à côté du cadavre qui se trouve dans la cuisine. Ils me disent de me diriger vers le salon pour me donner les indices qu’ils ont trouvé sur la scène de crime. Je me déplace, je prends mon papier, mon crayon et je note.

Quelques minutes plus tard je retourne dans la cuisine pour faire les constatations sur le cadavre. Je m’approche et je constate stupéfait que le corps a disparu.

Je me demande où a bien pu passer le cadavre et je me pose beaucoup de questions… Comment aurait-il pu disparaître en quelques secondes ?

Récit de Ysé VENDRAND- UNIACK – 3e PPA