Terres agricoles ? Terres rares ? - Débat économique des élèves de 1ère STMGA – Novembre 2014

Dans le cadre de son cours d’économie, Patrick GOUTEL, avec le soutien actif d’Odile PARANDUK, Documentaliste, a organisé un débat sur le thème  « Terres agricoles ? Terres rares ? » avec les élèves de la classe de 1STMGA.

La classe de 1STMGA, partagée en deux demi-groupes, a travaillé pendant deux fois deux séances les 18/19 novembre et les 21/26 novembre 2014.

Les objectifs pédagogiques fixés par P. GOUTEL et O. PARANDUK sont les suivants :

  • préparer des arguments en vue d'un débat contradictoire 
  • renforcer son niveau d'expression, écoute et argumentation
  • savoir exploiter  un tableau et synthétiser un texte (applications des méthodes apprises en cours)
  • mettre en avant les connaissances économiques (acquises en cours)
  • savoir faire des recherches sur internet

La problématique du débat est fondée sur un constat : sur tous les continents des dizaines de millions d'hectares de terres sont vendues à des investisseurs étrangers pour produire leur propre alimentation ou leurs énergies (biocarburants). Plus de 60% des transactions se font en Afrique au détriment des paysans et de la sécurité alimentaire des pays.

En conséquence, est formulée la problématique : les terres agricoles, une ressource rare ?

La classe, partagée en deux demi-groupes, a travaillé pendant deux séances, les 18/19 novembre et les 21/26 novembre 2014,

  • travail individuel puis en groupe
  • 2 séquences d'une heure
  • recherche documentaire individuelle sur un site internet imposé
  • synthèse et formalisation individuelles des arguments
  • mise en commun et hiérarchisation des arguments
  • débat argumenté 

Au cours de la première séquence, P. GOUTEL a réparti les élèves dans les fonctions « d’investisseur » ou « de paysan ». Mission est donnée à chacun d’effectuer une recherche documentaire pour apprendre à élaborer ses arguments.

Lors de la 2e séquence, les élèves préparent dans un premier temps le débat  avec la mise en commun des informations puis une table ronde (25minutes) est orchestrée par P. GOUTEL. Chaque élève arbore un I ou un P autour du cou selon qu’il soit Investisseur ou Paysan.

Le travail a ensuite été évalué sur les points suivants :

  • formalisation écrite des arguments
  • participation pendant le débat
  • expression et écoute avec réponses aux objections 
  • pertinence des arguments

Les élèves ont parfaitement joué le jeu, se sont glissés avec enthousiasme dans la peau des investisseurs ou des paysans, affutant leurs arguments pour se montrer convaincants.

 

V. LOLLIER avec la complicité de P. GOUTEL et  O. PARANDUK

 

 

Plus de photos dans la médiathèque - Rubrique vie du lycée